Nous sommes tous des réfugiés

Société Evolutive

Société Evolutive

L’Homme est un voyageur. Depuis notre naissance nous voyageons. Le principe même de s’extraire du ventre de la mère est un voyage en terre inconnue. De la même façon, le passage entre l’enfance et l’adolescence et plus tard dans l’âge adulte signifie encore un déplacement en un territoire dont il va nous falloir apprendre les règles ainsi que les us et coutumes.

Si nous sommes tous des voyageurs, nous ne voyageons pas tous pour les mêmes raisons. Pour certains le voyage se nomme exil, il est un principe de fuite en avant où nous laissons tout derrière nous.

Nous connaissons ceux qui fuient la guerre et les régimes totalitaires, ce sont les exilés politiques mais nous avons aussi les exilés pour raisons économiques, les exilés fiscaux qui cultivent la peur de manquer.

Des exilés du sentiment amoureux qui pensent avoir trop souffert et fuient toute forme de relations amoureuses.

Il y a ceux qui fuient leur famille car trop encombrante et dictatoriale. Il y a ceux qui fuient la réalité avec l’alcool ou des drogues.

Ceux qui cherchent à fuir la vieillesse en recherchant la jeunesse à tout prix. Ceux qui fuient ce qu’ils sont et changent d’identité ou se font refaire le nez, la bouche, les seins…

Il y a ceux qui fuient leur condition sociale de naissance, ceux qui fuient la pauvreté et ceux qui fuient leurs obligations, leurs responsabilités.

Il y a ceux qui fuient la ville pour se mettre au vert et ceux qui fuient les campagnes pour rejoindre les centres urbains.

Puisque l’Homme est un fuyard, peut-être pouvons-nous arrêter de stigmatiser ceux qui s’exilent afin d’échapper à la mort ou à d’atroces souffrances. Ce n’est pas seulement un exode de leur pays, c’est aussi une rencontre avec l’ailleurs, avec l’autre, avec la différence. Une sortie intra-utérine de leur culture et croyances locales.

Ces rencontres humaines à nos portes sont des opportunités à changer notre système de croyances politiques, économiques et culturelles aussi pour nous. A amorcer un changement de vision entre les pays du nord et du sud.

Les problèmes arriveront si nous restons figés dans nos croyances actuelles, pris au piège d’un système libéral ou social qui mettra l’accent sur les risques de chômage ou de manque de solidarité plutôt que sur les opportunités à transformer nos Sociétés actuelles.

L’exil est par conséquent une promesse d’évolution, il nous embarque dans une expérience nouvelle et nous offre l’opportunité d’exercer plus encore nos qualités humaines.

Ajoute toi aussi un commentaire

comments

Tags: , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire