Vivre la Paix

Société Évolutive

Société Évolutive

La paix ne se gagne pas avec des morts, d’ailleurs la paix ne se gagne jamais, elle se construit à travers une incarnation quotidienne des valeurs humaines.

Seul un projet de vie ou de Société impliquant intégralement tous ceux qui y sont liés de près ou de loin a le pouvoir de mobiliser les énergies nécessaires afin de construire un monde meilleur.

Une Paix Sociale
Les gouvernements aujourd’hui cherchent souvent à construire une Société en développant différents projets pour différentes catégories de personnes comme un projet pour les personnes pauvres et un autre pour les personnes riches, un projet pour les fonctionnaires et un autre pour ceux du secteur privé, un projet pour la jeunesse et un autre pour les séniors mais cela ne semble pas fonctionner.

Un projet pour chaque catégorie de personnes est la création d’une forme nouvelle de caste qui ne permet pas aux pauvres de sortir de la pauvreté et aux riches de vivre de façon plus adaptée aux réalités actuelles. Ni aux personnes plus âgées de transmettre leur savoir, ni à la jeunesse de comprendre ce qui unit les générations. Cela ne permet surtout pas aux gens de se rencontrer qu’importe leur provenance sociale.

Le monde ainsi se divise et s’enferme dans ses croyances et ses peurs. Les projets sociaux d’aujourd’hui sont invités à une inclusivité totale de l’écosystème vivant en incluant la participation de chacun à la mesure de ses possibilités.

Toute création basée sur l’équitabilité, le respect, la compréhension et la bienveillance sont source de paix.

Une Paix des Nations
Les Nations qui font encore la guerre aujourd’hui pour agrandir leur territoire ou pour l’acquisition de matières premières sont aussi adultes que des enfants dans une cours de récréation. Il n’y a pas d’agissement pour le bien du plus grand nombre qui passe par une attitude individualiste, compétitive et meurtrière.

Il n’y a pas de grandeur à imposer à ses semblables une façon de penser ou une démocratie que ce soit par la force ou la manipulation douce.

Un monde qui se croit divisé par des frontières est encore dans une perception humaine faisant preuve de ses pleines limitations. Il n’y a qu’un seul monde, qu’une seule Terre et une seule Humanité. Toutes ces richesses dont nous faisons parties ont un but supérieur et ne peuvent être traitées comme des produits de consommation. Ces richesses ont une utilité certaine mais elle n’est pas celle que nous en faisons à ce jour.

Améliorer les conditions de vie du monde ne peut passer par la destruction de l’environnement humain dont il est un chainon car sinon il n’y aura plus rien à améliorer. Certaines Nations européennes bien qu’imparfaites ont pourtant la capacité de créer un projet commun réel en dehors des principes économiques actuels. Un projet basé sur des valeurs humaines propres à une évolution collective, participative, saine, équitable et durable.

La guerre a pour seule vertu la souffrance qui oblige les protagonistes à lâcher ce à quoi ils tiennent le plus, en se rendant compte que le véritable essentiel est commun à chacun et que c’est uniquement cela qui construit la paix. La guerre apprend aux enfants à grandir.

Ce sont les différences culturelles ou sociales qui stimulent la difficulté des rencontres entre les Hommes mais c’est notre Nature commune reconnue en l’autre qui construit la paix.

On ne peut diviser pour rassembler et il ne peut y avoir qu’un seul projet incluant chacun et chacune. On ne peut diviser ceux qui sont égaux et aux yeux du monde vivant, toute vie est égale et doit pouvoir se réaliser dans un système équitable.

Une paix du quotidien
Nos désirs individuels grandissant sont en contradiction avec les besoins de nos semblables, ils génèrent une dualité intérieure que nous nourrissons la plupart de la journée de façon consciente ou inconsciente.
Cette dualité est à la fois nécessaire car elle est notre terrain de transformation mais représente aussi les souffrances quotidiennes.

Développer nos qualités intérieures d’accueil, de joie et de compréhension aimante, afin de faire converger les réalités essentielles que nous sommes avec les nécessités du quotidien permet de trouver le point d’équilibre que l’on nomme, la paix.

Les désirs individuels se mutent en aspiration de plus en plus profonde. Ils contiennent la reconnaissance de ses propres besoins ainsi que de ceux de ses semblables faisant demeurer à l’intérieur de soi-même ce qu’il y a de commun à tous.
La recherche alors de la paix extérieure s’apaise car c’est en nous-même que la Paix grandit et guide nos pas, elle imprime chaque rencontre du quotidien.

Lorsque les conflits surgissent, ils deviennent une opportunité à la co-création d’un projet collectif commandé par une instance supérieure de l’être. Cela demande de reconnaître la partie commune qui se joue entre tous les êtres impliqués et de se plier à cette injonction supérieure afin de faire naître la possibilité de paix.

Alors que beaucoup souhaite vivre en paix, il est plutôt question de vivre La Paix, de l’incarner autant que possible et d’oser rencontrer les différences de l’autre en sachant qu’à l’intérieur se trouve un point d’alliance que nous partageons et qu’à chaque instant, il nous est donné l’opportunité de faire grandir cette vérité.

Postez vos questions, vos commentaires et partagez cet article s’il vous inspire.

Ajoute toi aussi un commentaire

comments

Tags: , , , , , , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire