Sagittaire – Il s’agit de se taire – Il s’agit de la Terre 2017

Et s’il suffisait de se taire… De se faire discret comme pour mieux observer les empruntes de nos pensées, de nos émotions ? S’il suffisait de se taire pour mieux sentir, accueillir et coopérer ? S’il suffisait de se taire pour mieux penser, voir et toucher l’essentiel. Et s’il suffisait de se taire pour mieux écouter et parler ? Et s’il suffisait de se taire.

Ce mois-ci, l’énergie nous amène à plonger dans le silence, l’intériorité, la réflexion contemplative, le calme tout comme celui que nous pouvons observer dans la nature. Quelque chose est enfin retombé, s’est apaisé et s’enfonce délicieusement dans la terre.

Un seul pourtant reste bruyant, aveugle à cet abandon des sens et sourd à ce profond silence. C’est le monde, notre monde, celui des humains. Il nous bouscule, nous marche dessus, il se remue, il s’agit en l’air, alors qu’il s’agit de se taire, alors qu’il s’agit de la Terre.

La sérénité mystérieuse du mouvement des arbres, des feuilles qui tombent tout comme des nuages qui traversent le ciel nous incombent d’enraciner, nous aussi, notre présence à travers un mouvement perpétuel, un équilibre dynamique, un inconfort joyeux et pourtant silencieux.

Oserons-nous respecter la descente du rythme, refuser le vacarme des pensées, désobéir aux désirs, fuir ceux qui assujettissent, ceux qui assombrissent ?

Oserons-nous respecter la vie et ses ambassadeurs qui peuplent les forêts, les montagnes, les lacs et les océans ?

Oserons-nous fléchir, être fragile pour mieux accepter ce que le froid brise, ce que le vent balaye ?

Oserons-nous rester silencieux, inoffensif afin que seule la lumière rayonne, que seul le silence soit entendu ?

L’innocuité est une caractéristique fondamentale lorsqu’on souhaite développer une existence plus éthique. Lorsqu’on parle d’innocuité, il faut entendre l’inoffensivité. Demeurer inoffensif face aux pensées malveillantes, aux critiques, aux paroles blessantes, aux humeurs inégales et aux événements du quotidien est une expression emprunte de beaucoup d’humanité et d’humilité. « Le silence est d’or » tel est l’adage, que nous pouvons appliquer afin d’entrer dans l’apprentissage de la maîtrise de sa pensée et la mesure de sa parole.

Devenir inoffensif pour soi-même dans un premier temps car trop souvent nos jugements, nos critiques et comparaisons font plonger notre estime personnelle. Comment pourrions-nous offrir aux autres ce que nous n’arrivons à nous accorder ?

Devenir inoffensif aussi envers sa famille car c’est avec ces êtres que nous affectionnons le plus, que très souvent, nous sommes le plus maladroit. Qu’il s’agisse d’une famille recomposée ou amicale. Toutes ces personnes bouleversent et façonnent notre existence, ils sont précieux.

Devenir inoffensif au travail car chacun fait de son mieux. Accordons à toute personne qui croise notre chemin, le bénéfice du bien et non celui du doute. Nous ne connaissons jamais complètement l’envers du décor, ce qui se cache derrière les attitudes parfois arrogantes des personnes avec lesquelles nous avons à collaborer ou à rendre compte.

Devenons suffisamment silencieux avec toutes ces personnes, pour habiter d’une pleine présence l’instant présent. Cela ne signifie pas s’enfermer dans le mutisme, non. Il s’agit de taire ce qui empêche toute manifestation de bien, de beau et de vrai à se révéler.

Il s’agit de laisser à travers soi, la lumière se révéler par des actions silencieuses. La façon dont notre regard se pose sur le monde et ceux qui nous entourent, la façon dont nous les écoutons, leur parlons, l’absence de jugement les concernant sont tout autant de manifestations qui élèvent la nature de l’humain à celle de l’âme.

Cela ne demande pas de pouvoirs extraordinaires mais une pleine présence active, une joie réelle à sentir cette coopération entre tous les êtres qui habitent ce monde qu’importe leurs idées, leurs opinions, leurs actions. Savoir que nous sommes soutenus par des forces qui créent des univers et soulèvent des mondes.

Cet état d’esprit crée l’union de toutes les pensées, il ouvre vers des possibles où la paix se construit, où la bienveillance s’établit et où la coopération silencieusement et merveilleusement œuvre pour le bien de tous les êtres.

On ne se tait pas pour fuir la parole mais pour observer ce qui est grand et insaisissable et le cultiver avec amour.

Ajoute toi aussi un commentaire

comments

Tags: , , , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire