Méditosphère : L’énergie de septembre

viergeDu 06 septembre au 4 octobre

Libérer la créativité

Nous sommes entrés de plein-pied dans le monde féminin car l’énergie de ce neuvième mois est de donner naissance à la vérité, au vrai, à l’amour, au beau. C’est avec ces qualités que tout enfant apparaît à la vie.

S’il y a naissance, il y a donc la présence de la mère et cette énergie est présente en chacun de nous. Par notre propre matière nous manifestons la présence de la mère et par notre créativité nous laissons l’enfant exprimer la vérité de nos actes.

Sont-ils guidés par la vertu => du latin « vir » qui signifie la force, expression masculine de la vie ou par le vice  => qui signifie, rendre la vie spirituelle inefficace ou de façon plus pragmatique une vie sans but, sans accord majeur où seul le matériel est important.

Nous sommes à l’heure où nous parlons beaucoup du féminin sacré mais si nous souhaitons vraiment pénétrer cette réalité au cœur et rencontrer cette énergie, il nous faut nous souvenir que sacré signifie sacrifice.

Notre Société oppose toujours le féminin au masculin mais l’amazone est en réalité une guerrière de l’amour qui est prête à se sacrifier pour que son enfant puisse vivre. Le féminin ne cherche pas à combattre le masculin mais au contraire, cette partie féminine coopère et dirige cette énergie avec justesse et amour lorsqu’elle se laisse guider par son instinct premier.

Alors la question qui se pose est de savoir que sommes-nous prêts à sacrifier (car c’est bien là notre nature féminine la plus profonde qui s’exprime) pour révéler le vrai, le beau et le juste dans nos actions quotidiennes ?

C’est le moment où le corps peut s’harmoniser avec l’âme afin de « racheter sa propre matière » qui sinon ne développe qu’une intelligence matérielle dépourvue d’amour et de sens.

Cette expression triviale nous permet de comprendre que la seule chose sur laquelle nous avons un combat d’amour à mener est notre propre individualité.

Lorsque nous « osons » faire ce travail intérieur, nous libérons une créativité silencieuse et amoureuse de l’instant sachant allier force et fragilité permettant au papillon de sortir de sa chrysalide.

Ce qui émerge à la vie n’est alors rien d’autre que nous-mêmes ou plutôt une version améliorée de notre personnalité qui recherche sa perfection non plus dans sa forme telle qu’elle est mais dans le service qu’elle rend à la Société.

Ajoute toi aussi un commentaire

comments

Tags: , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire