Ombre et Lumière

La Voie de l'Être

La Voie de l’Être

Image Johannes Hjorth

La Voie de l’Être est une continuité d’articles qui traitent de la Méditation et de la question du rapport entre l’Esprit et la matière, entre le Ciel et la terre, le masculin et le féminin, la présence et l’absence, le macrocosme et le microcosme, le yin et le yang.

Lorsque nous avons accompli la première phase de la Méditation, il existe une expérience plus large  apportée par sa pratique en conscience.

Nous pouvons l’approfondir et l’expliquer par le biais d’un nouvel exemple. Imaginez-vous avec le soleil dans le dos et votre ombre face à vous parfaitement représentée sur le sol.

L’ombre représente l’humain ou l’outil formel (physique, émotionnel et mental). Lorsqu’on se déplace légèrement tout en gardant le soleil dans le dos, nous influençons le déplacement de l’ombre sur le sol. L’ombre ne sait pas qu’elle est une ombre et même si elle pensait qu’elle a son propre pouvoir de création, elle se rendrait vite compte de ses limitations réelles.

Il en est de même pour notre outil qui a une expérience de la vie très limitée puisqu’il est incapable de vivre une expérience en dehors de ses propres sens. Cette expérience est partielle car elle se propose au travers des cinq sens qui se sont développés et que le cerveau interprète et définit ainsi les contours de l’ombre qui crée notre réalité sensorielle au monde.

Dans cette image, notre corps physique, l’humain est l’ombre et l’Être Essentiel est la partie médium entre le Soleil et l’ombre. Elle est celle qui influence et donne vie ainsi que le pouvoir de faire disparaître l’ombre par son déplacement.

L’ombre ne peut exister sans la Présence de la Lumière issue d’un rayonnement provenant d’une Source.

Le Soleil représente alors cette Source ou puissance de vie Une et Indivisible qui brille, illumine et donne vie à toutes les formes présentes dans notre Univers car sans Source lumineuse pas de lumière où l’Être peut créer et expérimenter et sans ombre, aucune réalité formelle perceptible à nos sens.

De la même façon, l’Être est une création de la Source offrant à sa propre création la possibilité aussi de choisir et de créer des formes à expérimenter. En d’autres termes, nous pourrions dire que le Soleil crée une Forme (L’Être) qui par sa coopération avec le Soleil crée une sous-forme représentant le corps physique.

Nous sommes, par conséquent le résultat d’un principe triple, indissociable l’un de l’autre et qui donne naissance à une réalité à la fois collective de par la présence d’une Unité Lumière suffisamment puissante pour rendre visibles toutes formes vivantes et à la fois individualisée dans une réalité formelle n’exprimant qu’une perception sensible du monde limité par le corps dans le temps et l’espace.

Le but de tout ce processus est d’élargir la conscience que nous avons de nous-même. D’abord par  l’expérience très simple en tant qu’ombre ne faisant l’expérience que d’elle-même. Puis, nous comprenons que l’ombre existe par un effet de coopération avec un élément lui préexistant et lui donnant vie. C’est une nouvelle étape très importante qui élargit notre expérience, notre sens des responsabilités face au monde et notre capacité à  inclure d’autres réalités du monde qui coexistent de sorte à les faire évoluer toutes ensemble au sein d’une nouvelle synthèse unifiée par notre expérience.

Notre créativité individuelle naît de l’association entre l’être et l’humain, entre l’âme et son outil, entre la lumière et son ombre.

Lorsque l’individu limité dans le temps et l’espace coopère avec sa partie collective éternelle et infinie, lorsque le visible coopère avec l’invisible, l’inspiration et la créativité rayonnent à travers lui.

Nous accédons ainsi à une expérience extra sensorielle que nous pourrions définir ici comme en dehors des sens de notre corps physique. De cette rencontre que nous appelons plus communément l’Être humain nous accédons à un sixième sens qui a pour but de guider l’expérience humaine à travers une conscience plus riche, essentielle et orientée vers le bien commun.

Des personnages comme Gandhi, Martin Luther King ou Nelson Mandela ont eu un impact universel sur le monde car ils étaient inspirés par cette rencontre impérieuse. Une sensation intérieure d’être guidé dans une unité consacrée au Bien.

Nous ne sommes pas tous prêts à assumer les responsabilités d’être un Gandhi ou un Nelson Mandela, cependant par l’union de la Lumière à son ombre, il est offert la possibilité de vivre en harmonie avec les lois de la Nature et de participer activement à l’évolution de l’ensemble de la communauté du vivant.

Ajoute toi aussi un commentaire

comments

Tags: , , , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire